KILAÏ « Parasite »

Résumé


Sandrine Lescourant, dite "Mufasa", invite à ses côtés quatre danseuses, fortes de leur fragilité, à écouter leur "moi" et s'émerveiller du "nous". Une création purement féminine où la chorégraphe fait danser la beauté de nos faiblesses, avec beaucoup d'autodérision. Elle s'appuie sur un hip-hop léger et aérien pour faire face à l'adversité, avec acharnement, obstination, distraction, déni. La pièce commence par un face à face de deux femmes automates qui s'attirent et se rejettent en même temps. Devinée à partir d'impulsions, de jolies "erreurs", la danse naît de différents états, ceux que l'on peut rencontrer quand les émotions nous envahissent ou quand la raison et le sentiment se font guerre. En travaillant avec Pierre Rigal, Sylvain Groud, Sébastien Lefrançois et Anthony Egéa, Sandrine Lescourant a développé un univers marqué, mélange de styles divers, et revient, dans Parasite, à l'essence même de ce qu'est, pour elle, la danse hip-hop : un cri, une fête, parfois un décodeur d'émotion.

Renseignements et réservations : 04 72 10 22 19

Crédit photo : Benoîte Fanton

Distribution

Détails

Jeu 19 oct
20h30

Localisation